Château de Santa Catalina »


Le château appartient au front de mer de la Caleta et il fut construit par ordre de Felipe II après l’attaque des Anglais à la ville.

Le projet est de l’ingénieur militaire Cristóbal de Rojas, qui est décédé avant d’avoir fini les travaux. Le projet étant plus ambitieux que la construction définitive, à l’avant-garde de la forteresse, un front bastionné avait été planifié, ce qui deviendrait, conjointement au château, la citadelle de la ville.

De plante pentagonale, le château présente, du côté donnant sur la mer, une étoile à trois branches, et du côté sur la terre, un pan de muraille qui héberge la porte, entourée de deux demi-bastions et la douve avec un pont-levis stable. Devant cette porte il y a eu le marché aux puces après celui de l’Arc del Pópulo.

En 1693, sous le royaume de Carlos II, la Chapelle et la Sacristie ont été construite avec une seule nef à voûte et jubé pour le Chœur.

L’entrée, très sobre, présente un aileron appuyé sur des pilastres et un petit campanile. À l’intérieur, il y a l’autel avec un retable baroque qui a perdu les dorures. On y vénère les images de Sainte Catherine, Saint Joseph, Saint Augustin, Saint François et d’autres.

Dans le château il y a des pavillons, des casernes, de citernes, à l’origine comme poudrière, puis il a été utilisé comme prison militaire.

Il a été restauré, on a imperméabilisé les murailles, on a récupéré les voûtes intérieures des salles et les colonnes de pierre rocheuse « ostionera » (d’huîtres) du porche extérieur qui ressemble à une place « Mayor » d’une ville de Castille. En plus, on a utilisé de la pierre de Tarifa pour le sol des espaces à ciel ouvert. La grande porte d’entrée a été récupérée ainsi que les cellules disciplinaires, qui sont devenues des espaces pour l’artisanat.

Le château se compose de trois salles d’expositions qui varient leurs contenus et une salle d’exposition permanente face à la mer.