Bastion de la Candelaria »



Le Bastion de la Candelaria faisait partie des remparts maritimes de la Baie de Cadix qui protégeaient l’entrée au port et la partie nord-ouest de la ville.

Il a été construit en 1872 par l’initiative de don Diego Caballero de Illescas, lorsqu’il était gouverneur de la ville, afin de protéger l’entrée naturelle au port de Cadix. Étant donné sa situation, il a souffert l’assaut continu des vagues et ce sont Ignacio Sala, Juan Zapatero y Antonio Hurtado, des ingénieurs militaires renommés, qui se sont chargés de le réparer. Au XVIIIe siècle, on a bâti une esplanade de batterie à barbette.

Il a été utilisé comme caserne, comme Société d’Ingénieurs et comme colombaire du service colombophile du Corps d’ingénieurs. Le bastion se présente comme une partie saillante des remparts qui profite de la disposition géographique du terrain et du rocher sur lequel il se situe. Il a un plan irrégulier et il adopte la forme pointue pour faire face à la force de la mer. Sa muraille forme un talus et dans la partie inférieure on y voit une plateforme en sorte de brise-lames. Sur la muraille il y a une travée avec des embrasures à canons, et au-dessus, le chemin de ronde. L’ensemble reste fermé du côté de la ville, par différents espaces comme le corps de garde, la maison des pompes, etc.

Commentaires : Le Bastion de la Candelaria a été réhabilité et aujourd’hui il est utilisé comme salle d’expositions. Il y a la salle appelée « Tante Norica », équipée pour accueillir des expositions, ainsi qu’un grand jardin avec des palmiers où l’on célèbre des concerts de musique, des salons, des pièces de théâtre et des spectacles de carnaval.